L’expérimentation nous a permis non seulement de valider les aspects technos et écos du projet, mais elle a également permis de faire grandement parler du projet et de notre besoin d’un terrain où l’installer.
En effet, au lieu de partir à la recherche « du » terrain idéal, trouver les propriétaires, négocier… nous avons choisi une démarche inverse qui a pu dérouter certains de nos partenaires : laisser venir « le » terrain idéal à nous! 🙂

Et oui, parfois les choses viennent à vous assez simplement lorsqu’elles sont demandées avec clarté! 🙂

Bon je vous avoue que les premiers terrains qui nous ont été présentés ne correspondaient pas vraiment à l’idéal projeté… trop excentré, inaccessible, avec interdiction de construire ou de faire un commerce, lié à une succession compliquée… et puis vint une proposition qui rassemblait (presque) tout ce dont on avait besoin : 2700m², dont 1350 constructible, dans une zone avec des clients potentiels et un environnement technologique chouette : Le Technopôle de Château Gombert!

En plus c’est un terrain qui appartient à la Métropole, donc c’est une vraie reconnaissance de cet acteur publique que notre projet répond au plan stratégique 2030 du développement du Technopôle, vers une plus grande intégration Nature et Technologie.

Bon ben y’a plus qu’à négocier la promesse de vente… 🙂

Entre les difficultés techniques, juridiques, économiques, il nous a fallu presque un an pour arriver à la signature de la promesse de vente qui lance la période de travail pour réunir les éléments nécessaires pour réaliser cet achat : le permis de construire et le financement!